Tour de siècle Album

Century Medley Lyrics Sylvie Vartan

Abspielen

Sylvie Vartan - Century Medley Songtext

(RIRES)
Au temps du moulin rouge, un grand monsieur Joseph Aulaire
Offre a Paris un très beau cadeau; en fait il lui offre son 1er
Music hall, et c'était l'Olympia... Oui! Notre Olympia!
(RIRES)
Et c'est comme si il lui offrait une immense boite a
Musique d'où sortiront, pendant de nombreuses années les plus
Belles chansons du monde, celles que nos grands parents ont adorées,
Très romantiques, celles que ma mère me chantait
Celles que nos enfants fredonneront certainement un jour parce
Qu'elles sont intemporelles, elles ont été chantées par les plus
Grands dans le monde entier, elles sont toutes françaises, alors
On peut en être fière quelque part (applaudissements)
Et je suis sure que vous en reconnaîtrez beaucoup qu'elles vous
Ont laissées comme moi une petite émotion, un petit sourire dans le coeur,
Alors vous pouvez m'accompagner si vous les connaissez.
En tous cas moi j'ai voulu jeter un regard sur tous ceux qui
- pendant que ce siècle allait a sa fin -
Lui ont donne ses musiques, ses rythmes, son humour, sa poésie
C'est tous ceux la que j'aimerais saluer ce soir.
Alors évidemment ils n'y sont pas tous parce que se serait bien
Trop long et que on n'aurait pas le temps mais je les aime tous
Des plus grands aux plus obscurs, car c'est grâce a leur talent
A leurs courage aussi, que ce soir, au delà des modes, des
Genres, des styles, moi je peux chanter, danser, heureuse et
Éclairée par leurs souvenirs
"applaudissements"

Fascination
(M. de Seraudy - Marchetti)

Je t'ai rencontre simplement
Et tu n'as rien fait pour chercher a me plaire
Je t'aime pourtant
D'un amour ardent
Que rien je le sens ne pourra me défaire
Tu seras toujours mon amant
Et je crois en toi comme au bonheur suprême
Je te fuis parfois mais je reviens quand même
C'est plus fort que moi
Je t'aime

Parlez-moi d'amour
(J. Lenoir)

Parlez moi d'amour
Redites moi des choses tendre
Votre beau discours mon coeur
N'est pas las de l'entendre
Pourvut que toujours
Vous répétiez ces mots superbes
Je vous aime

Que reste-il de nos amours
(Ch. Trenet)

Que reste-il de nos amours
Que reste-il de ces beaux jours
Une photo vieille photo de ma jeunesse
Que reste-t-il des billets doux
Des mois d'avril des rendez vous
Un souvenir qui me poursuit
Sans cesse bonheur fane
Cheveux au vents baisers voles
Rêves mouvants que reste-t-il
De tous cela dites le moi

Pigalle
(G. Koger - G. Ulmer)

Un petit jet d'eau une station de métro
Entoure de bistrots Pigalle
Grands magasins ateliers de rafins
Restaurants pour rupins Pigalle
Petites femmes qui vous sourit
En vous disant "- tu viens chéri?" (rire Sylvie)
Et Prosper qui dans son coin discrètement
Surveille son gagne pain hôtels meubles
Discrètement éclaires ou l'ont fait que passer Pigalle!
Ça vie ça gueule les gens diront ce qu'ils veulent
Mais dans le monde y'a qu'un seul Pigalle!

Prosper
(Telly et Koning - V. Scotto)

Prosper yop la boum c'est le chéri de ces dames
Prosper yop la boum c'est le roi du macadam
Comme il a toujours la flemme il fiche jamais rien lui même
Il a son harem
Qui de Clichy a barbes
Les jours et la nuit sans cesse
Fait son petit business
Et le soir tous les soirs dans un coin d'ombre propice
Faut le voir faut bien le voir encaisser les bénéfices
Il ramasse les billets il leur laisse la monnaie
Ha! Quel sacrifice
En somme c'est leur manager
Yop la boum Prosper

Vesoul
(Brel)

T'as voulu voir Paris et on a vu Paris
T'as voulu voir Dutronc et on a vu Dutronc
J'ai voulu voir ta soeur j'ai vu le mont Valerien
T'as voulu voir hortense elle était dans le cantal
J'ai voulu voir Bizance et on a vu Pigalle
A la gare St Lazare j'ai vu les fleurs du mal
Par hasard par hasard par hasard

Les amoureux des bancs publics
(G. Brassens)

Les gens qui voient de travers pensent que les bancs verts qu'on voit sur les trottoirs
Sont faits pour les impotents ou les ventripotents
Mais c'est une absurdité car a la vérité ils sont la c'est notoire
Pour accueillir quelques temps les amours débutants
Les amoureux qui se bécotent sur les bancs publics
Bancs publics bancs publics
En se foutant pas mal du regard oblique
Des passants honnêtes
Les amoureux qui se bécotent sur les bancs publics
Bancs publics bancs publics en se disant
Des "je t'aime" pathétiques ont des petites gueules
Bien sympathiques(rires)

A Paris dans chaque faubourg
(R. Clair - M. Jaubert)

A Paris dans chaque faubourg
Le soleil de chaque journée
Fait en quelque destinée
Éclore un rêve d'amour
A Paris des la nuit venue
A Paris dans chaque faubourg
A tout heure et l'âme émue
Rêve encore a l'amour

La Seine
(E. Monod - G. Lafarge)

La seine va d'île en île caressant le vieux Paris
Elle ouvre ses bras dociles aux sourire du roi Henri
Indifférente aux de la mairie de Paris
Elle court vers les idylles des amants des tuileries

Elle roucoule coule coule des qu'elle entre dans Paris
Elle s'enroule roule roule autour de ses quais fleuries
Elle chante chante chante le jour et la nuit
Car la seine est une amante et Paris dort dans son lit

A Paris
(F. Lemarque)

A Paris quand un amour fleurit
Ça fait pendant des semaines
Deux coeurs qui se sourient
Tout ça parce qu'ils s'aiment
A Paris au printemps
Sur les toits les girouettes
Vont et font les coquettes
Avec le premier vent
Qui passe indifférent nonchalant
Car le vent quand il vient a Paris
N'a plus qu'un seul souci
C'est d'aller musarder
Dans tous les beaux quartiers
De Paris le soleil qui est
Son vieux copain est aussi de la fête
Et comme deux collégiens
Ils en vont en goguette dans les rues

Paris canaille
(Léo Ferre)

Paris j'ai vu a la voix grise
Le rendez vous des vocalises
Y a pas d'espoir dans tes haillons
C'est de mon trottoir mais c'est si bon
Vont s'égarer dans les faubourg mille paves
Autour de la nuit ça pousse encore dans la maison
On a eu tort mais c'est si bon
Regarde ta fille dans le ruisseau
Pour voir la rue comme un bateau
Ça tangue un peu dans l'entrepôt
C'est la famine mais c'est si bon
Pris flon flon t'as l'âme en fête
Et des millions pour tes poètes
Quelques centimes a ma chanson
Ça fait la rime et c'est si bon

Tel qu'il est
(Charlysvandair - Tunarel)

Tel qu'il est il me plaît
Il me fait de l'effet et je l'aime
C'est un vrai gringalet
Aussi laid qu'un basset mais je l'aime
Il est bancal du cote cérébral
Mais ça m'est bien égal
S'il a l'air anormal
C'est complet il est muet
Ses quinquets sont en biais
Mais je m 'en fous tel qu'il est
Il me plaît (voila)

Boum
(Ch. Trenet)

Boum quand notre coeur fait boum
Tout avec lui dit boum
Et c'est l'amour qui s'éveille
Boum il chante love in bloum
Aux rythmes de ce boum
Qui refit boum a l'oreille
Tu as change depuis hier
Et la rue a des yeux
Qui regardent aux fenêtres
Y a du boum en elle
Il y a des mains tendues
Sur la mer le soleil va paraître
Boum l'astre du jour fait boum
Tout avec lui dit boum
Quand votre coeur fait boum boum (boum)

Je me voyais déjà
(Ch. Aznavour)

Je me voyais déjà en haut de l'affiche
En dix fois plus gros que n'importe qui mon nom s'étalait
Je me voyais déjà adule et riche
Signant mes photos aux admirateurs qui se bousculaient
J'ouvrais calmement mes soirs de premières
Mille télégrammes de ce tout Paris qui nous fait si peur
Et mourant de trac devant ce parterre entre sur la scène sous les ovations et les projecteurs

Maria de Bahia
(A. Hornez - P. Misraky)

Aie aie aie maria maria de Bahia
Elle avait le teint comme du satin la belle maria
Et tous les coeurs cabriolaient
Quand elle montrait ses mollets
Couleur de café au lait (musique)

Aie aie aie maria maria de Bahia
Qui menait le bal au carnaval
Toutes les maria et tous les garçons
De la-bas quand elle dansait la samba
Frémissaient de haut en bas

L'enfant de la balle
(R. Rosny - E. Barclay G. Philippe)

Mon paternel qui n'avait pas les pieds plats
Ma appris le tchimi, les claquettes etc.
Il ma dit "- pour gagner ta pitance, la danse y'a que ça!"

Je suis swing
(Hornez - J. Hess)

La musique et le jazz note
Sont déjà de vieilles jazz machines
Maintenant pour être dans la note
Il faut du swing
Le swing n'est pas une mélodie
Le swing n'est pas une maladie
Mais aussitôt qu'il vous a pris, il vous trempe la chemise ho!
Je suis swing
Je suis swing zazou zazou zazou zazouze
Je suis swing je suis swing zazou zazou zazouze
Je suis swing je suis swing c'est fou c'est fou
Ce que ça peut m'user (musique) hou! Merci

Et maintenant
(P. Delanoë - G. Bécaud)

Et maintenant que vais je faire
De tous ce temps que sera ma vie
De tous ces gens qui m'indiffèrent
Maintenant que tu es parti

J'attendrai
(A. Minia, ad L. Potera - Boratti)

J'attendrai le jour et la nuit
J'attendrai toujours ton retour
J'attendrai car l'oiseau qui s'enfuit
Vient chercher l'oubli dans son nid
Le temps passe et court
En battant tristement dans mon coeur si lourd
Et pourtant j'attendrai ton retour

Fleur de Paris
(M. Vandair - H. Boutayre)

C'est une fleur de Paris
Du vieux Paris qui sourit
Car c'est la fleur du retour
Du retour des beaux jours
Pendant quatre ans dans nos coeurs
Elle a garde ses couleurs
Bleu blanc rouge avec l'espoir
Elle a fleuri, fleur de Paris!

La madelon
(L. Bousquet - C. Robert)

1, 2, 1, 2, 3
Quand madelon vient nous servir a boire
Sous la tonnelle on frôle son jupon
Et chacun lui raconte une histoire
Une histoire a sa façon
La madelon pour nous n'est pas sévère
Quand on lui prend la taille ou le menton
Elle rit c'est tout le mal qu'elle sait faire
Madelon madelon madelon!

La vie en rose (E. Piaf - Louiguy)
Mon homme (J. Charles A. Metzuil - P. Amy)

Quand il me prend dans ses bras
Qu'il me parle tous bas je vois la vie en rose
Il me dit des mots d'amour
Des mots de tous les jours
Et ça me fait quelque chose
Il est entre dans mon coeur
Une part le bonheur dont je connais la cause
C'est lui pour moi
Moi pour lui dans la vie
Il me l'a dit l'a jure pour la vie

Et je l'ai tellement dans la peau
Qu'au moindre mot
Y me ferait faire n'importe quoi
Je tuerais ma fois
Je sens qu'il me rendrait infâme
Mais je ne suis qu'une femme.
Teile diesen Songtext
Erklären
Okay
Durch weitere Benutzung dieser Webseite stimmst Du unseren Datenschutzbestimmungen zu