Francis Cabrel

Francis Cabrel Pas Trop De Peine Lyrics

Übersicht

Pas Trop De Peine Songtext

Moi, quand j'avais quatorze ans, les accords de Dylan
peuplaient mes insomnies
Et je m'endormais, le matin, la guitare à la main,
sans débrancher l'ampli
Toi tes parents te gardaient des ronds pour que tu aies
ta maison
Avec un jardin sur le devant pour les soirs de printemps
Et quand tu arrivais au lycée, t'avais tout étudié,
on était fier de toi
Moi, je disais, je regrette, j'ai des notes plein la tête
Je ne vous entends pas
Elles s'envolent par milliers tous les soirs du fond de ma guitare
Ils m'ont dit qu'ils n'étaient pas d'accord, ils m'ont foutu dehors
Ca m'a pas fait trop de peine, mais j'ai dit, vos livres sont moisis
vos principes me gênent et vos chaînes m'ennuient
Surtout gardez vos rengaines pour ceux qui sont déjà endormis,
moi je suis pour qu'on sème des graines de folie
Et j'ai fait pas mal de détours
j'ai vécu à la cour des mendiants et des rois,
pendant que toi tu comptais tes primes de fin d'année,
tes cravates de soie.
Mais l'autre jour, je t'ai retrouvé derrière ton guichet
et j'ai compris à travers tes lunettes que c'est toi qui regrette.
Ca m'a pas fait trop de peine, mais j'ai dit
tes livres étaient moisis, ton costume te gêne
et tes chaînes t'ennuient.
Tu as écouté la rengaine, ça fait trente ans que tu es endormi
T'as tes quatre semaines, moi j'ai toute ma vie.
Toute ma vie...
Moi, j'ai toute ma vie...
Ist dieser Songtext korrekt?

Ähnliche Songtexte

Erklären
© 2000-2014 www.golyr.de